Histoire du 7e BCA


Le 7e Bataillon de chasseurs à Pied (BCP) est créé en 1840 au camp d'Helfaut, près de Saint-Omer dans le Pas-de-Calais

Il participe à la campagne d'Algérie, puis sous le Second-Empire, se bat à Sébastopol. Le 7e BCP est de l'expédition de Rome et de la campagne du Mexique. Après l'Algérie en 1854, la Crimée en 1855 et le Mexique, les hauts faits d'armes du 7e BCP lui valurent les paroles actuelles de son refrain :

«Bataillon, Bataillon, Bataillon de fer, Bataillon, Bataillon, Bataillon d'acier»

Il va se distinguer à la guerre de 1870. Après un séjour en Tunisie, il est l'un des douze bataillon de chasseurs à pied choisis pour combattre dans les régions montagneuses. Le 7e BCP prend part à la campagne du Maroc de 1912 à 1913. En 1914, il quitte sa garnison de Draguignan et gagne les Vosges.

Voir également>>>>le 47e BCA, bataillon de réserve du 7e BCA

Il s'illustre également en 1915 lors de la prise du sommet de l'Hartmannswillerkopf au chant de la Sidi Brahim. Encerclés sur l'Hilsenfirst, les Diables Bleus de l'une de ses compagnies renouvellent l'exploit de Sidi Brahim. Le 7e BCA va se battre ensuite sur la Somme, dans les Flandres, de nouveau en Alsace, au chemin des Dames, en Italie, en Champagne, et termine la guerre sur le canal de la Sambre. Le bataillon séjourne dans la Ruhr (1923) et en Tunisie (1925).

En 1939, il forme avec les 27e et 47e BCA une demi-brigade qui se battra sur le canal de l'Ailette. En 1940, le bataillon aux ordres du Commandant Soutiras, fait Sidi Brahim à la côte 154, près de Pinon. Il est décimé et son commandant abattu en tentant de s'évader.

Dissout en 1940, il se reforme dans la clandestinité autour d'Albertville, sous les ordres du Capitaine Bulle, figure emblématique du bataillon, qui a donné son nom au quartier actuel. En 1944, il participe à la campagne de Haute Tarentaise et entre en vainqueur dans le Val d'Aoste en 1945.

Après une période d'occupation en Autriche, il rejoint l'Algérie en 1954, où il mène des opérations de pacification en Kabylie. La marraine actuelle du bataillon est la Princesse Hélène de France, soeur du Sous-Lieutenant François d'Orléans, mort au combat lors de ces opérations.

De 1962 à 2012, le 7e BCA est stationné à Bourg-Saint-Maurice en Haute Tarentaise et participe au nom de la France, à de multiples opérations extérieures (Cote d'Ivoire, Afghanistan...) et intérieures (Vigipirate...).

En 2012, le bataillon est transféré à VARCES (38) au quartier de REYNIES (dans les anciens locaux du 6e BCA), où stationne sur le même lieu le 93e régiment d'artillerie de montagne.